Actualités

Interview de Gregory Badey sur la mission prospection au Maroc

Interview réalisée le 2 février 2022 par M. LAMOUR de MécaSphère et publiée sur LinkedIn le 8 février 2022.
 

"Gregory Badey, président d'AGITEC/MARLLIN, une PME de 28 personnes spécialisée dans les mélangeurs, a participé à la mission prospection au Maroc organisée par Interchimie-Gific* et le Cetim. Mission réussie : il est revenu avec une quinzaine de devis qui pourraient se transformer en commandes et des collaborations engagées avec des sociétés marocaines.

Le Maroc, Gregory Badey, le connaît bien, pour y travailler dans le secteur de l’agroalimentaire. « Depuis 25 ans que je suis dans les affaires, j’ai un nez assez affûté pour sentir les potentiels. La mission proposée par le Gific et le Cetim était une occasion de m’ouvrir d’autres perspectives. »
 

« J’ai rarement vu un programme aussi bien orchestré »
 

Avec 7 collègues industriels, il a ainsi pu découvrir de nouveaux marchés en rencontrant des grands donneurs d’ordre et des entreprises emblématiques outre-méditerranée. « J’ai rarement vu un programme aussi bien orchestré, avec de belles rencontres et la découverte de choses très concrètes », commente-t-il. Au programme : un séminaire d'information sur les secteurs de la chimie, des mines et de l'eau, des rencontres d'affaires, ainsi que plusieurs visites de sites locaux, dont celle de l’Office chérifien des phosphates (OCP). Les participants ont également découvert les moyens d’essais physico-chimiques et mécaniques du Cetim Maroc.
 

« Un pays très accueillant qui dispose d’un niveau technologique impressionnant »
 

« Nous avons été impressionné par la forte dynamique du pays et la volonté des Marocains de collaborer à nouveau avec leurs cousins français, après avoir flirté avec l’Allemagne. La proximité culturelle est évidente. C’est un pays très accueillant qui dispose d’un niveau technologique impressionnant. »
 

Pour l’instant, Grégory Badey a réalisé une quinzaine de devis pour des entreprises marocaines, sachant qu’il faut en moyenne 6 à 10 mois pour transformer ces devis en commandes. Il a également rencontré des sociétés locales avec lesquelles il a amorcé un début de collaboration pour commercialiser ses produits, voire réaliser une partie du montage et la mise en route.
 

Un voyage particulièrement productif donc, qui a conduit, Grégory Badey à mettre en place une structure pour se développer au Maroc. « Quand je sens un potentiel, je mets des moyens avec des collaborateurs pour travailler sur le sujet », insiste-t-il. Une ingénieure d’affaires et un technico-commercial d'AGITEC/MARLLIN vont ainsi se concentrer sur le Maroc.
 

*Groupement interprofessionnel des fournisseurs des industries chimiques. Le Cetim est membre du Gific."

 

 

Interview MécaSphère

Photos :